Dans la catégorie des accords grammaticaux travaillés à l’école élémentaire, les règles orthographiques associées aux accords en nombre des noms tiennent une place importante. L’apprentissage des marques du pluriel des noms est organisé de façon progressive tout au long de la scolarité en élémentaire. En accord avec cette progressivité et dans l’objectif de clarifier les choses, ce thème sera traité dans 6 articles complémentaires respectant la chronologie de la complexification de cette notion d’orthographe grammaticale.

Pour consulter l’intégralité des articles de cette série vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessous :

- 1 [Accord en nombre] Les notions de singulier et de pluriel (article actuel)

- 2 [Accord en nombre] Les premiers accords de noms au pluriel

- 3 [Accord en nombre] Le pluriel des noms en -OU (article à venir)

- 4 [Accord en nombre] Le pluriel des noms en -AL (article à venir)

- 5 [Accord en nombre] Le pluriel des noms en -EU, -AU ou -EAU (article à venir)

- 6 [Accord en nombre] Le pluriel des noms en -AIL (article à venir)

Ce premier article vise à exposer une proposition d’approche ayant pour objectif de faire entrer les élèves dans les notions de singulier et de pluriel en faisant un parallèle avec les quantités (déterminants cardinaux). On s’en éloignera ensuite pour lier d’autres types de déterminants à la notion de singulier / pluriel.

Les règles orthographiques associées aux accords en nombre seront détaillées dans les articles suivants.

Introduire la notion de pluriel à travers la quantité

La première chose à faire avant de s’intéresser aux marques du pluriel est de prendre le temps de bien expliciter les notions de singulier et de pluriel. Pour que cela soit le plus explicite possible, j’ai choisi d’introduire le pluriel auprès de mes élèves en réinvestissant leurs acquis sur les notions de quantités. Le singulier est associé à la quantité égale à 1 et le pluriel aux quantités supérieures à 1.

Des pictogrammes pour illustrer la notion de pluriel à partir de la quantité

Une activité d’introduction possible est de proposer aux élèves de classer des étiquettes illustrées d’objets associés à une quantité. La quantité et le nom de l’objet sont écrits en bas de chacune de ces étiquettes. Dans un premier temps, seules les étiquettes de noms s’accordant en genre avec un « -S » seront proposées à l’élève. Cela permettra dans un second temps d’attirer son attention sur cette marque du pluriel stable qui permet de différencier le nom en fonction de la quantité.

Etiquettes associées à la quantité

Une démonstration explicative est donnée à l’élève de manière à lui introduire les pictogrammes « singulier » (personne seule) et « pluriel » (groupe de personnes). L’adulte montre chaque étiquette à l’élève en appuyant bien sur la quantité et classe ensuite cette étiquette dans la bonne catégorie en faisant le parallèle avec le visuel des pictogrammes « singulier » et « pluriel ». Personnellement, j’ai préféré utiliser des morceaux de moquettes pour faciliter la manipulation pour mes élèves mais il est également possible d’utiliser des feuilles de classement plus classiques.

Classement des étiquettes sur moquette

Classement des étiquettes sur moquette

Les élèves réalisent ensuite cette activité eux-mêmes. Dès la logique de classement acquise, il est possible d’attirer l’attention de l’élève sur la marque du pluriel (« -S »).

Les fichiers associés à cette première activité sont téléchargeables ci-après :

Supports de classement

Etiquettes illustrées quantités

Association des déterminants avec les notions de singulier et de pluriel

Bien entendu, les noms ne sont pas toujours accompagnés de déterminants de quantité. Il est donc important de guider les élèves pour qu’ils soient en mesure d’associer les autres types de déterminants aux notions de singulier et de pluriel. Les déterminants, qu’ils soient démonstratifs, possessifs, indéfinis ou encore des articles nous donnent des indices essentiels pour entrer dans les marques d’accords en nombre.

Pour associer les autres types de déterminants aux catégories "singulier" ou "pluriel", j’utilise une nouvelle fois des étiquettes illustrées à classer mais cette fois-ci sans déterminants de quantités.

Etiquettes avec les autres types de déterminants

Deux possibilités s’offrent à vous en fonction des besoins de chaque élève. La première est de simplement continuer de mettre en avant la notion de quantité en observant les illustrations. La seconde consiste à leur demander de se baser sur la marque du pluriel observée lors du précédent tri des étiquettes de quantités. Si on voit un « -S » en fin de mot on classe l’étiquette dans la catégorie « pluriel » et, s’il n’y a pas de marque d’accord (case vide) on classe l’étiquette dans la catégorie « singulier ».

Classement des étiquettes avec les autres types de déterminants

Quelque soit la stratégie utilisée pour trier, on prendra le temps de bien attirer l’attention de l’élève sur les nouveaux déterminants pour les associer à l’une ou l’autre des catégories. Progressivement, cela permet de réaliser un tableau de classement des déterminants en deux colonnes : les déterminants singuliers et les déterminants pluriels.

Tableau de classement des déterminants

J’aime ensuite réinvestir ce tableau de classement comme une fiche référence pour réaliser des activités de tri des déterminants seuls.

Classement des déterminants sur moquette

Vous pouvez télécharger les documents en cliquant sur les illustrations ci-dessous :

Etiquettes illustrées autres déterminants

Tableau de classement des déterminants

Etiquettes déterminants

Passage au support papier

Après ces activités de manipulation, je propose à mes élèves deux types de fiches d’activités au format papier. Elles reprennent le visuels du matériel manipulé et facilite ainsi la généralisation. Les élèves ont la possibilité de coller des étiquettes « singulier » ou « pluriel » ou simplement d’écrire la bonne catégorie dans les cases en fonction de leurs possibilités motrices.

Fiche exercice 1

Fiche exercice 2